Une église de maison fermée après 14 ans de persécution

L’église de maison réformée de Fuzhou a été fermée par les autorités pour avoir refusé de rallier l’Église des Trois-Autonomies.

Le gouvernement chinois ne semble pas se soucier le moins du monde des fêtes que célèbre son peuple, comme le montre bien la répression qu’il a menée dimanche, jour de la fête des mères, contre l’Église réformée de Fuzhou.

Vidéo 1 : La police a saisi toutes les bibles ainsi que les autres ouvrages se trouvant dans le lieu de rassemblement.

Le 12 mai, plus de 30 agents du gouvernement ont monté la garde devant un lieu de rassemblement situé dans le bâtiment de l’aviation, du district de Gulou, dans la villede Fuzhou, dans la province du Fujian, au sud-est du pays, et ont empêché les chrétiens d’entrer. Pour couronner le tout, plus de 20 agents de police ont investi le lieu de rassemblement et ont donné l’ordre à tous les croyants de quitter les lieux ; ils ont également saisi plus de 200 ouvrages, parmi lesquels des bibles et des livres de chants. Les policiers ont ensuite emmené de force les aînés de l’Église et quelques collaborateurs.

« Je suis responsable de l’idéologie. Ma spécialité, c’est de faire en sorte que les gens aient foi dans le Parti communiste. Vous devriez changer de patron [il parlait de Dieu] et rejoindre le Parti communiste », a lancé un fonctionnaire du Bureau des affaires ethniques et religieuses aux fidèles de Fuzhou, selon les propos rapportés à Bitter Winter par l’un d’entre eux. Puis : « Cet endroit a été fermé. Si vous ne quittez pas les lieux, vous serez arrêtés », a hurlé un agent de police aux fidèles qui refusaient de partir.

Après avoir verrouillé l’église, la police a accroché un avis de fermeture à l’entrée pour en informer les fidèles.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here