Branislav Škripek est député européen pour la Slovaquie. Il dirige le Mouvement Politique Chrétien Européen, un parti politique européen aux valeurs chrétiennes conservatrices, reconnu par l’Union européenne.

Pour Branislav Škripek, prier dans une situation sociale ou politique apparemment désespérée est quelque chose de naturel. Et si la prière a le plus souvent lieu dans la sphère privée, elle a été publique lors d’une rencontre entre un groupe syrien et des représentants de l’UE, lors d’une conférence à Bruxelles. Alors qu’il assumait les fonctions de modérateur, l’euro-député raconte à Don Zeeman pour Evangelical Focus, avoir ouvert son discours en priant pour la situation en Syrie.

« Je voudrais d’abord attirer notre attention sur celui qui se tient derrière toutes les questions humaines, celui qui est capable de changer les catastrophes humaines. Humilions-nous pendant quelques secondes et demandons à Dieu une bénédiction. »

Même si beaucoup de personnes réunies étaient de confession musulmane, le parlementaire n’a pas hésité à se tourner vers Christ pour une bénédiction.

« C’est mon comportement constant au Parlement européen. Ce que je peux voir dans les réactions personnelles des gens, c’est de la gratitude. Il y a un certain nombre d’euro-députés qui partagent ma foi bien qu’ils ne le montrent pas toujours. C’est une théologie saine quand nous croyons que Dieu peut travailler pour le bien du peuple. Quand nous nous humilions et demandons à Dieu son aide, nous pouvons voir les choses changer. Sans cela, je ne pense pas que nous obtiendrons la bénédiction. Dans des conférences comme celles-ci, beaucoup de choses se réalisent, mais les gens ne pensent que rarement à Dieu. Je crois en la vérité biblique : ‘Si Dieu ne bâtit pas la maison, le peuple travaille en vain’. »

Branislav Škripek n’a pourtant pas été élevé dans un environnement chrétien. Au contraire, il a grandi en Tchécoslovaquie alors que le pays était encore derrière le rideau de fer.

Lire la suite…

La rédaction

© Info Chrétienne

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here