Par Ivoirebusiness – Plusieurs proches du président du GPS, Guillaume Soro, ont été mis aux arrêts lundi par le régime d’Alassane Ouattara suite à son retour avorté le 23 décembre 2019 en Côte d’Ivoire.

Plusieurs proches du président du GPS, Guillaume Soro, mis aux arrêts lundi 23 décembre 2019 par le régime Ouattara, suite à son retour avorté en Côte d’Ivoire.

Plusieurs proches de l’ex-président de l’Assemblée nationale ont été mis aux arrêts lundi à Abidjan, a appris un journaliste d’Ivoirebusiness.
Parmi eux on peut citer le député Alain Lobognon et son directeur de protocole Kamaraté Souleymane dit Soul to Soul.
Il leur est reproché d’avoir manifesté leur mécontentement et d’avoir organisé une conférence de presse pour éclairer l’opinion sur les agissements du régime d’Alassane Ouattara à l’égard de leur leader, empêché de rentrer en Côte d’Ivoire et contre qui un mandat d’arrêt international a été émis. Son avion privé affrété depuis le Bourget en France, a été dérouté vers Accra à l’aéroport international de KOTOKA au Ghana.

Ci-dessous la liste des personnes arrêtés:

– Alain Lobognon, député et Vice président du MVCI

– Koné Kamaraté Souleymane dit Soul To Soul, directeur du protocole de Guillaume Soro

– Soro Kanigui Mamadou, député et président exécutif du RACI

– Simon Soro, petit frère de Guillaume Soro et, président de l’ONG LA VIE

– Felicien Sekongo, président du MVCI

– Koné Tehfour, Vice président du RACI

– Soumahoro Kando, député et Vice président du RACI

– Yao Soumaïla, député et Vice président du RACI.

Nous y reviendrons.

Serge Touré

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here