Il paie pour ses propos tenus contre le président du Faso lors d’une conférence publique tenue samedi 21 décembre 2019 à l’Université de Ouagadougou.

Information confirmée par Hervé Ouattara, ancien président du Citoyen africain pour la renaissance (CAR) et proche de Kemi Seba.
Le président d’Urgences panafricanistes avait vivement critiqué le chef de l’Etat burkinabè lors de sa rencontre avec des étudiants burkinabè à l’Université Joseph Ki-Zerbo le samedi 21 décembre dernier, estimant qu’il est « téléguidé » par le président français.

Kémi Séba, Président de “Urgences panafricaines” a qualifié lors de ce meeting le président du Faso, Roch Kaboré, de «passoire politique», estimant que l’ancien président Blaise Compaoré aurait mieux défendu le Burkina Faso que Roch Kaboré.

Ses propos ont été mal accueillis par des Burkinabè qui les ont jugé «déplacés», sur les réseaux sociaux. Mais pour Hervé Ouattara dont le domicile a été attaqué dans la nuit du samedi à dimanche, «Kémi Séba a toujours traité ainsi ceux qui collaborent avec la France.

Source: Le Faso.net

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here