Pascal Affi N’guessan, porte-parole de l’ensemble de l’opposition ivoirienne et du conseil national de transition, a comparu en catimini ce lundi devant un juge, a appris un journaliste d’Ivoirebusiness.

Il aurait été accusé d’atteinte à la sûreté de l’Etat et placé sous mandat de dépôt, a-t-on appris.

Au moins 30 charges auraient été retenues contre Pascal Affi N’guessan à qui il serait reproché d’avoir crée avec l’ensemble de l’opposition, le conseil national de transition présidé par le président du Pdci-Rda Henri Konan Bédié, suite à la vacance du pouvoir constatée depuis le 31 octobre 2020 avec la non tenue de l’élection présidentielle.

Il avait été interpellé dans la nuit de vendredi à samedi à Adzopé, à une centaine de Km d’Abidjan.

Ses avocats qui n’avaient jusque-là pas pu le voir, auraient pu enfin avoir accès à leur client qui est détenu dans un endroit tenu secret pour dit-on des raisons de sécurité, et pourrait être déporté dans les heures qui viennent dans une prison au nord de la Côte d’Ivoire.

Nous y reviendrons.

Eric Lassale

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here