Suite au petit mot que j’ai adressé au candidat Kouadio Konan Bertin, dit KKB, un ami m’a demandé mon analyse sur la situation en Côte d’Ivoire.
 
Sans trop m’étaler ni entrer dans les détails, je lui ai tout simplement dit qu’Alassane Ouattara n’a rien inventé et ne fait que reproduire à la virgule près exactement ce qu’a fait Denis Sassou Nguesso (qui a toujours été encouragé et soutenu par nombre d’Africains de l’Ouest dont des Ivoiriens au premier rang desquels Guillaume Soro). 
 
La seule différence, si différence il y a, entre ce qui se passe aujourd’hui en Côte d’Ivoire et ce qui s’est passé en 2016 au Congo, tient tout simplement à la manière de faire et cela peut aisément se comprendre. Après tout, il faut bien qu’il y ait tout de même une différence entre la manière de faire d’un quasi-illettré, titulaire d’un petit BEPC (niveau 3eme) et celle d’un docteur en économie, n’est-ce pas ?
 
Pour ce qui est du cas de Guillaume, tout observateur attentif et avisé n’aura aucune difficulté à faire le parallèle entre le traitement infligé à Jean-Marie Michel Mokoko et celui infligé à ce dernier. Derrière ce « parallélisme des formes » ou plutôt cette « symétrie des formes », il y a bien là un message très subtil qu’Alassane Ouattara envoie à Denis Sassou Nguesso (Guillaume Soro étant celui par qui les malheurs de Jean-Marie Michel Mokoko ont commencé).
 
Ce message très subtil d’Alassane Ouattara a, me semble-t-il, été très bien compris par Denis Sassou Nguesso, lequel lui réclamerait désormais le remboursement des fameux 100 millards de francs CFA qu’il avait empruntés.
 
Mais qui peut croire qu’Alassane Ouattara soit aussi stupide pour lui donner cet argent qui ira forcément alimenter le trésor de guerre de Guillaume Soro?  
 
 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here