En raison de sa «mauvaise gestion» de la pandémie, Donald Trump a mis à exécution sa menace en suspendant la contribution américaine à l’OMS, au moment où le coronavirus a fait plus de 2.200 morts en 24 heures aux États-Unis. Revue des actualités sur la situation sanitaire.

Les États-Unis, premier bailleur de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), avec plus de 400 millions de dollars par an, vont arrêter de la financer le temps d’évaluer son rôle «dans la mauvaise gestion et la dissimulation de la propagation du coronavirus», a déclaré le Président américain, en exécutant ainsi ses menaces précédentes.

Il lui reproche de s’être alignée sur les positions de la Chine, que Washington accuse d’avoir initialement caché la gravité du virus lorsqu’il y a fait son apparition en décembre. Ce qui, a-t-il dit, a empêché de contenir l’épidémie «à sa source avec très peu de morts».

Le secrétaire général de l’Onu lui a reproché cette réprobation, en assurant que ce n’était «pas le moment de réduire le financement des opérations» de l’OMS, qui «doit être soutenue car elle est absolument essentielle aux efforts du monde pour gagner la guerre contre le Covid-19».

Nombre record de morts aux USA

Sur le front sanitaire, les États-Unis ont enregistré mardi un sombre record avec plus de 2.200 morts supplémentaires en 24 heures, le plus lourd bilan journalier recensé par un pays. Leur bilan total, également le plus lourd du monde, s’élève à plus de 25.700 morts et 600.000 cas de contamination enregistrés.

Situation dans le monde

Quatre mois après l’apparition du virus, la pandémie a infecté presque deux millions d’humains, sans doute davantage en réalité. Elle a fait près de 125.000 morts officiellement dans le monde, et continue de tuer plusieurs milliers de personnes par jour et de s’étendre à des pays jusqu’ici peu touchés.
Le Fonds monétaire international prévoit une récession mondiale d’au moins 3% cette année, soulignant la difficulté de faire des prévisions en raison du caractère inédit de la crise et d’une «incertitude considérable». En France, le gouvernement prévoit une chute de 8% du PIB.

Voici un point sur les actualités liées au coronavirus:

  • Le G7 se dit favorable à une suspension provisoire des paiements des intérêts de la dette des pays pauvres
  • Le plan d’aide anti-crise va atteindre environ 110 milliards d’euros, annonce Bruno Le Maire
  • Le secteur vital du tourisme tunisien pourrait perdre 1,4 milliard de dollars et 400.000 emplois cette année
  • L’Allemagne a fait état mercredi de 2.486 cas supplémentaires de contamination au nouveau coronavirus, ce qui porte le bilan total à 127.584, selon les données de l’Institut Robert Koch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here