Pour s’opposer au bannissement d’Alassane Ouattara et à l’arbitraire dont il était victime, Guillaume Soro et ses compagnons ont déclenché une rébellion et pris les armes. Nul ne peut douter que sans ce combat obstiné, audacieux et couteux pour tous, jamais Alassane Dramane Ouattara n’aurait été admis à faire valoir sa candidature, car inéligible pour nationalité douteuse, en vertu de l’article 35 de la Constitution de juillet 2000. C’est donc le combat mené par la rébellion dirigée par Guillaume Kigbafori Soro qui a mené aux différentes rencontres et négociations. Celles-ci aboutiront aux multiples rounds des accords de Pretoria, sous l’égide du Président sud-Africain d’alors, Thabo Mbeki. Au cours de ces pourparlers, Henri Konan Bédié et Guillaume Soro ont bataillé et négocié, avec ardeur et persévérance, pour arracher au Président Laurent Gbagbo, malgré son entêtement et sa ténacité, la mise en œuvre de l’article 48 de la Constitution, permettant de prendre « les mesures exceptionnelles, exigées par les circonstances » au bénéfice de la candidature d’Alassane Ouattara, alors gage de paix. Voir d’autres vidéos en lien avec celle-ci : – PREMIÈRE PARTIE – ALASSANE DRAMANE OUATTARA : RADIOSCOPIE D’UNE IMPOSTURE QUI A FAIT MAIN BASSE SUR LA CÔTE D’IVOIRE – https://youtu.be/LbFnaxLwRUo – MENSONGES ET MYSTIFICATION AU SOMMET DE L’ÉTAT. RÉVÉLATIONS SUR LA SUPPOSÉE FORTUNE ET LES SOUTIENS FICTIFS D’ADO – https://youtu.be/JnKxDkhVkDc – CRISE DE CONFIANCE AU PALAIS : HAMED BAKAYOKO MIS SUR ÉCOUTE PAR ALASSANE OUATTARA – https://youtu.be/EAPaAsm3cBk – ALASSANE OUATTARA COMME MAMADOU TANDJA. LE TAZARTCHÉ IVOIRIEN RISQUE D’EMPORTER SON AUTEUR :
Partie 1 : https://youtu.be/IvmIqqOfwvs Partie 2 : https://youtu.be/r5HG3P_6SNo CHRIS YAPI avec la collaboration de Marou Idrissou, investigateur à Niamey.
Moins Plus
 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here