Le pasteur Femi, qui dirigeait la cérémonie d’inhumation de Samuel Rotimi, âgé de 78 ans, à Erusu, au Nigeria aurait violé le souhait du défunt fidèle qui avait souhaité être enterré à son domicile à Akure. Au lieu de ça, Le pasteur et la famille du défunt, ont plutôt décidé de l’enterrer dans sa ville natale Erusu-Akoko.

« Comme le défunt pasteur, y compris sa famille proche, avait une autorité limitée sur le plan d’inhumation, il a été prévu une ambulance, qui a ensuite conduit le corps à Erusu Akoko, aux côtés des membres de sa famille et de certains membres de l’église. »

« Tandis que le pasteur dirigeait le service funéraire au cimetière, il a commencé à se sentir mal à l’aise, après quoi il est devenu inconscient avant d’être conduit dans un hôpital de la région d’Akoko, où il a été confirmé mort”, a déclaré un témoin.

Le triste incident survenu pendant le service funèbre, qui a créé un pandémonium dans la communauté, a révélé que l’ambulance transportant le corps du défunt membre de l’église dans sa ville natale à Erusu pour y être enterrée, a également servi à transporter le corps du pasteur. 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here