Un mois après l’annonce de la mort de Leah Sharibu, une adolescente enlevée au Nigeria par Boko Haram, une source officielle a annoncé le 31 août qu’elle serait en vie.

“Contrairement aux fausses allégations, elle est vivante, selon les preuves que nous avons fournies à nos agences de sécurité. Le gouvernement s’est engagé à ce qu’il retourne en sécurité et à protéger tous les autres otages”, a déclaré Gaba Shehu, porte-parole du gouvernement nigérian dans des commentaires rapportés. par Morning Star News.

Enlevée en février 2018 avec une centaine d’autres étudiants, Leah, 16 ans, n’a pas été libérée, comme ses camarades, car elle ne renoncerait pas à sa foi en Christ.

La vidéo annonçant sa mort en juillet dernier est contredite aujourd’hui. Gaba Sheru veille à ce que le gouvernement travaille à la libération des otages chrétiens, reconnaissant sa réticence à payer une rançon. Une petite promesse crédible aux yeux du pasteur Stephen Panya Baba qui compte sur Dieu.

Le groupe terroriste, qui porte désormais le nom d’État islamiste d’Afrique de l’Ouest, a frappé deux fois dans la nuit du 7 au 8 septembre et a tué quatre chefs de famille dans le nord du Cameroun. Boko Haram a également attaqué une base de l’armée camerounaise Tchébé-Tchébé. La secte islamiste sévit au Nigeria, au Cameroun, au Tchad et au Niger et a plus de 27 000 morts depuis 2009.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here