Tournant dans l’histoire politique et judiciaire du pays d’Amérique du Sud, la Cour suprême a ordonné l’arrêt domiciliaire de l’ex-président (2002-2010), mentor de l’actuel chef de l’État Iván Duque, pour manipulation de témoins.

Bogota (Colombie).– Bonne nouvelle pour les uns, mauvaise pour les autres, c’est en tout cas un choc pour la Colombie. Jusqu’à présent intouchable, l’ex-président Álvaro Uribe a été assigné à résidence par la Cour suprême de justice sous l’accusation de manipulation de témoins.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here