Une incroyable marée humaine s’est déportée au stade Félix Houphouët Boigny ce samedi 10 octobre 2020 très tôt le matin en provenance de toutes les villes du pays et de tous les quartiers d’Abidjan, a constaté sur place un journaliste d’Ivoirebusiness. Les premiers manifestants ont investi le stade Felicia à 4H du matin et déjà à 6H du matin, les alentours du stade étaient noirs de monde.

Au moment où nous mettons sous presse, le stade Felix Houphouët Boigny était plein à craquer et la foule au dehors était encore plus nombreuse malgré les nombreuses entraves créées par le pouvoir pour la décourager.

En effet, de nombreux barrages et barricades ont subitement été erigés par les forces de l’ordre sur un grand périmètre pour empêcher l’accès au stade des manifestants.
Mais le verrou des forces de l’ordre n’a pas eu raison de la détermination des populations.

De nombreux cars bourrés de manifestants ont été bloqués loin du stade dans les quartiers comme Cocody ou Adjamé, pour empêcher leur venue au stade.
Ces derniers ont été obligés de marcher de nombreux kilomètres pour rallier le meeting.

Des échauffourées ont également été constatés avec des bandes de voyous microbes armés de couteaux pour agresser les manifestants pacifiques aux mains nues. Mais ces microbes ont neutralisés et mis hors d’état de nuire a-t-on appris de plusieurs témoins.

Des cars remplis de manifestants ont même été braqués et les manifestants dépouillés de leurs biens. Le tout pour saboter la manifestation et créer la terreur.

Toutes ces entraves ont retardé le démarrage du meeting qui commençait au moment où nous mettons sous presse avec la quasi totalité des leaders politiques déjà présents ou en train d’arriver, et la foule qui continuait d’affluer.
Nous y reviendrons.

Eric Lassale

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here