Le Sénat a voté le 7 juin un amendement allongeant de deux semaines le délai légal pour avorter. Cet amendement porté par la socialiste Laurence Rossignol, ex-ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes a été adopté dans un hémicycle quasiment vide. Le dernier article du projet de loi santé venait d’être voté, après une semaine d’examen en première lecture. Seuls une vingtaine de sénateurs étaient encore présents pour voter les quelques amendements encore à examiner, rapporte 20 minutes.

Laurence Rossignol a également défendu un amendement visant à supprimer la clause de conscience permettant aux médecins de refuser de pratiquer un avortement. Celui-ci a été rejeté à 247 voix contre 92, lors d’un scrutin public.

lire la suite..

Vous pouvez également manifester votre soutien par un don en cliquant  ici

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here