La communauté ivoirienne de France et les patriotes panafricains maintiennent la pression sur le 3e mandat anticonstitutionnel de M. Alassane Ouattara par des marches dans les rues de Paris et des grandes capitales européennes.

C’est ainsi que le samedi 28 novembre 2020, ils ont organisé un grand meeting devant les locaux de la célèbre chaine française BFMTV pour dire non à la brbarie et au massacre du peuple ivoirien par M. Alassane Ouattara, et exiger qu’il retire son 3e mandat illégal et anticonstitutionnel.

Ce fut d’ailleurs un Bon coup de communication puisque le journaliste Dominique Rizet de BFM TV, spécialiste des affaires de police et justice a été interpellé par la résistance ivoirienne et a montré son étonnement devant le mutisme de sa chaîne face au génocide dans notre pays.

« C’est cruel » répondra t-il au vu des images de jeunes ivoiriens décapités pour avoir dit non au 3ème mandat illégal du vassal Alassane Ouattara.

« Renvoyez-moi les images a-t- il conclu » avant de nous séparer avec le sentiment d’une partie du devoir médiatique accompli par nous.

Ephrem Kobri Boda

Envoyé spécial

Image: Catherine Madou Gbahi

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here