Indispensable dans beaucoup d’endroits en ces temps de Covid-19, le masque ne sert à rien s’il est porté de manière inadaptée, par exemple sous le nez comme il est souvent possible de le voir. Le Journal de Saône-et-Loire a énuméré les raisons pour lesquelles il ne faut pas le porter ainsi.

Le port du fameux masque médical, sur lequel l’OMS a eu le temps de changer d’avis depuis le début de la pandémie, reste presque partout obligatoire en France: dans les transports, en entreprise, voire dans les rues de certaines villes. Or, il n’est pas rare de voir des gens le porter sous le nez, ne couvrant pas ainsi les organes respiratoires dans leur intégralité.

 

Or, comme le rappelle Le Journal de Saône-et-Loire, le virus n’est pas dans les postillons, mais dans des gouttelettes émises aussi bien par la bouche que par le nez et qui peuvent se transmettre par aérosolisation et s’accumuler dans les endroits mal aérés. C’est toujours par le nez que ces gouttelettes infectieuses peuvent donc être inhalées par l’Homme.

 

Qui plus est, chez les malades c’est surtout dans le nez et les poumons que le virus est présent et moins dans la gorge.

En outre, est-il rappelé, si la personne est malade et porte le masque sur la bouche ne couvrant pas le nez, le virus peut se retrouver sur la surface du masque et ensuite, une fois touché, contaminer les mains puis les surfaces touchées.

Les chiffres en hausse en France

D’après les données officielles de Santé publique France, plus de 718.870 cas confirmés de coronavirus ont été recensés dans le pays depuis le début de l’épidémie. Quant au nombre de décès, il a atteint les 32.680.

Les nouvelles contaminations sont en hausse ces dernières semaines et, le 10 octobre, le pays a enregistré 26.896 nouveaux cas, un chiffre record.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here