Pour Donald Trump, la « protection de la liberté religieuse » est une « priorité majeure ».

Lundi, lors d’un conseil des Nations Unies, le président américain Donald Trump a prononcé en discours en faveur de la liberté religieuse. Il a ensuite annoncé le déblocage d’un fonds de 25 millions de dollars pour protéger les sites religieux et les lieux de culte à travers le monde.

« Nos fondateurs ont compris qu’aucun droit n’est plus fondamental pour une société pacifique, prospère et vertueuse que le droit de suivre ses convictions religieuses. »

Donald Trump énonce alors une réalité qu’il estime « difficile à croire ». La réalité de la persécution religieuse.

« À l’heure où nous parlons, des juifs, des chrétiens, des musulmans, des boudhistes, des hindous, des sikhs, des yazidis et de nombreux autres gens de foi, sont emprisonnés, sanctionnés, torturés et même tués. Souvent par les mains de leur propre gouvernement. […] Aujourd’hui, les États-Unis d’Amérique appellent d’une voix claire les nations du monde à mettre fin à la persécution religieuse. »

Le président révèle ensuite les actes engagés par le gouvernement américain. Un fonds de 25 millions de dollars a été alloué à la protection des sites religieux et des lieux de culte à travers le monde. Une coalition de hauts dirigeants du monde des affaires se fonde également pour protéger la liberté religieuse sur le lieu de travail.

Donald Trump le rappelle, « la protection de la liberté religieuse est l’une de [s]es priorités majeures et l’a toujours été ».

M.C.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here