La junte militaire malienne a rendu une visite de courtoisie à l’ancien président du Ghana Jerry Rawlings, en marge du mini-sommet de la CEDEAO qui s’est tenu le 15 septembre 2020 à Accra au Ghana, a appris un journaliste d’Ivoirebusiness.
Constituée de quatre personnes, la délégation du Comité national pour le salut du peuple (CNSP) était conduite par son président, le colonel Assimi Goïta, patron des forces spéciales maliennes.

Dans une publication sur sa page Facebook ce mercredi 16 septembre 2020, l’ex-président ghanéen a annoncé avoir demandé aux militaires maliens de «profiter de la période de transition pour faire preuve d’un leadership exceptionnel pour le pays afin de l’introduire dans une ère prospère », et à responsabiliser et encourager le peuple malien pour qu’il s’approprie le climat politique afin d’ améliorer la qualité de la démocratie multipartite dans le pays.

«Le niveau de corruption qui fait désormais partie intégrante de la démocratie multipartite a créé un climat général de stress et de tension qui peut déstabiliser certaines régions. Il est malheureux que le monde soit contraint à une démocratie multipartite avec corruption et violence plutôt que d’autres formes de pratiques démocratiques sans corruption ou avec un minimum de corruption», a déclaré M. Rawlings.

A la junte, le président Jerry Rawlings a confié que « l’Occident semble favoriser les tendances politiques corruptibles afin de continuer à dominer » la sécurité et l’économie de l’Afrique.
Message reçu cinq sur cinq par la junte eu égard à la mine radieuse de ces derniers au sortir de l’audience avec l’ex-président ghanéen.

Serge Touré

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here