RFI

L’ancien chef de la rébellion ivoirienne et candidat à la présidentielle d’octobre 2020 a été condamné à 20 ans de prison pour « recel de détournement de deniers publics » et « blanchiment de capitaux » par le tribunal correctionnel d’Abidjan, au terme d’une audience boycottée par ses avocats.
En 2007, alors qu’il est Premier ministre, Guillaume Soro achète une luxueuse résidence dans la commune de Marcory. Selon le procureur, cette résidence a été payée 1,5 milliard, avec des fonds publics, via une société civile immobilière, la SCI Ebur, pour le bénéfice de Guillaume Soro. Et la résidence, que l’ancien président de l’Assemblée nationale occupait toujours l’an dernier, ne serait jamais revenue dans le patrimoine de l’Etat.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here