En tant que province comptant le plus grand nombre de croyants, le Henan continue d’être la scène d’une répression des églises digne de l’époque de la révolution culturelle.

Gu Xi

Les églises continuent d’être fermées et transformées, leurs biens pillés, les croix démantelées, et les bibles brûlées. Même les églises du mouvement des Trois-Autonomies autorisé par le gouvernement n’échappent pas à l’ouragan de la campagne antireligieuse lancée par les autorités chinoises.Le 15 mars, environ dix agents du Département du travail du Front uni et de la police se sont précipités dans un lieu de rassemblement de l’Église des Trois-Autonomies de la commune de Dahou, dans le comté de Yucheng, sous la juridiction de la ville de Shangqiu. Après avoir fouillé les lieux, ils ont collecté toutes les Bibles, tous les livres chrétiens et les symboles religieux qu’ils ont pu trouver et les ont tous brûlés. Ils ont emporté toutes les chaises, tous les instruments de musique et d’autres objets de valeur appartenant au lieu de rassemblement.

Des bibles brûlées récupérées.
Des bibles brûlées récupérées.

Le responsable de l’église a tenté de raisonner ces agents en leur disant que les membres de la congrégation avaient acheté tous ces objets et que le gouvernement n’avait pas le droit de les confisquer.

Même les chaises ont été emportées.
Même les chaises ont été emportées.

« Les populations n’ont pas le droit de croire en quoi que ce soit que le gouvernement n’autorise pas. Tout objet ayant une connotation religieuse doit être confisqué », l’a réprimandé l’un des agents.

L’un des membres de l’église a rapporté que le 15 septembre 2018, les autorités avaient donné l’ordre à ce lieu de rassemblement d’arrêter de tenir des rassemblements. En conséquence, ces agents sont venus exécuter leurs ordres et ont emporté les biens de l’église.

En fin août, un lieu de rassemblement de l’Église des Trois-Autonomies de la commune de Guodian, sous la juridiction de la ville de Xinzheng, construit à hauteur de 500 000 RMB (environ 66 000 €) par les membres de la congrégation a été fermé de force. Les autorités municipales ont déclaré que ce lieu n’était pas en règle.

Au début du mois de mars de cette année, les autorités du village ont détruit les trois symboles en forme de cône qui se trouvaient au sommet de l’entrée du lieu de rassemblement, qui a par la suite été converti en « Centre de service destiné aux réunions du Parti du village de Xiaosi ».

Le gouvernement s’est emparé de l’église et l’a transformée en Centre de service destiné aux réunions du Parti du village de Xiaosi ».
Le gouvernement s’est emparé de l’église et l’a transformée en Centre de service destiné aux réunions du Parti du village de Xiaosi ».

Un mois plus tôt, une église des trois-Autonomies du comté de Lushi dans la ville de Sanmenxia avait également été fermée de force. Lorsque le secrétaire du Parti du village a ordonné la fermeture de cette église, son responsable a laissé entendre que l’église avait reçu l’autorisation des Deux Conseils chrétiens chinois. Le secrétaire a répliqué impitoyablement en ces termes : « Le gouvernement procède en ce moment à la fermeture des églises, ce qui veut dire qu’il ne vous autorise plus à croire [en Dieu], et donc vous ne pouvez plus diffuser ou prêcher l’Évangile » Vous, les croyants âgés, vieillissez davantage, et il est interdit aux mineurs d’entrer dans les églises. De cette manière, la religion chrétienne sera éradiquée ».

Deux jours plus tard, le secrétaire du Parti a contraint l’un des diacres de l’église à lui remettre les clés, et a fermé de force l’église.

Le responsable de l’église a révélé que près de 40 lieux de rassemblements de l’Église des Trois-Autonomies ont été fermés dans le comté de Lushi entre août 2018 et avril 2019. Il a ajouté que cette campagne visant à « annihiler la religion » reste la plus sévère depuis la révolution culturelle.

En mars, le comité du village s’est emparé de l’église Babu située dans la commune de Kongji dans le comté de Ningling, sous la juridiction de la ville de Shangqiu.

Un symbole de la croix et un caractère signifiant « Dieu aime le monde » détruits à l’entrée de l’église Babu.
Un symbole de la croix et un caractère signifiant « Dieu aime le monde » détruits à l’entrée de l’église Babu.
La croix accrochée sur le mur extérieur de l’église Babu détruite.
La croix accrochée sur le mur extérieur de l’église Babu détruite.
L’église Babu nettoyée.
L’église Babu nettoyée.

« Nous vivons en ce moment la deuxième révolution culturelle. Xi Jinping suit les pas de Mao et quiconque lui résiste sera sanctionné et emprisonné. Aujourd’hui, le gouvernement occupe les églises afin de les empêcher d’exister, tout comme à l’époque de Mao Zedong, des territoires avaient été occupés et transformés en une base de la révolution ».

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here