La légende mondiale du football, Diego Armando Maradona, est décédé mercredi d’un arrêt cardiaque a appris un journaliste d’Ivoirebusiness par la presse argentine.
Il est mort à Buenos Aires capitale argentine alors qu’il venait de fêter son soixantième anniversaire. Il était entraîneur du Gimnasia la Plata au moment de son décès.
Toute la nation argentine est sous le choc à l’annonce de son décès. Toutes les chaines de télévisions nationale ont arrêté leurs émissions pour diffuser en boucle la nouvelle de son décès.

En effet, plus grand joueur argentin de tous les temps, il était considéré comme une légende vivante, mais laisse l’image d’un génie malicieux rongé par la drogue et la gloire.

Celui qui avait deux rêves les a vus se réaliser.

« J’ai deux rêves : disputer la Coupe du monde et la gagner », disait-il dans sa jeunesse alors qu’il n’avait que douze ans.

Il les réalisera en 1986, au Mexique, lors d’un Mondial de haute volée. Avec l’Argentine, il sera décisif à dix reprises (cinq buts, cinq passes) en sept rencontres. Mais c’est surtout son match contre l’Angleterre, en quarts de finale, qui forgera sa légende.
Diego Maradona (34 réalisations en 91 sélections) a aussi été élu meilleur joueur de l’histoire des Coupes du monde par le Times, devant Pelé et Beckenbauer.

Une icône à Naples

Idole argentine, Diego Maradona l’est également à Naples, qui l’avait transféré pour un montant record à l’époque (7,5 millions de dollars). Accueilli par 75 000 personnes au San Paolo lors de l’été 1984, il va vite s’imposer comme l’un des meilleurs joueurs du monde. Entre 1987 et 1990, il est au sommet de son art. Il remporte le doublé Coupe-Championnat 1987, est sacré meilleur buteur de la Serie A 1988, gagne la Coupe de l’UEFA 1989 (avec une note de 10/10 de la Gazzetta en finale contre Stuttgart) puis encore un Scudetto en 1990.

Mireille (Mimi) Kouamé

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here